Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 janvier 2011 7 30 /01 /janvier /2011 12:01

La polémique née de la présence dans la liste des célébrations nationales du cinquantenaire de la mort de Louis-Ferdinand Céline aurait sans aucun doute beaucoup amusé l'auteur du "Voyage au bout de la nuit". Le plus navrant est que le ministre de la Culture qu'est Frédéric Mitterrand se soit "lamentablement écrasé" devant la protestation de quelques personnes littéralement offusquées de voir l'auteur des trois pamphlets antisémites que sont "Bagatelles pour un massacre", "L'Ecole des cadavres" et "Les Beaux Draps" faire partie de cette liste. Par conséquent, la France ne rendra pas hommage en 2011 à l'un des plus grands écrivains de toute l'histoire de la littérature mondiale. Céline en rit encore et ceux qui aiment ses livres et son oeuvre, voire le médecin des pauvres qu'il fut, s'en foutent et s'en contre-foutent . C'est même avec un immense plaisir que le Tribun voit Céline ne plus figurer dans ces célébrations nationales, véritable machine à "momifier la culture". 

 

Céline, lui, est bien vivant dans l'esprit de tous ceux qui adorent cet immense auteur et dévorent avec passion ses livres sans pour autant être eux-mêmes d'abominables antisémites. L'extermination de 6 millions de juifs durant la Seconde Guerre mondiale est une incontestable réalité qu'il ne faut jamais oublier. Tout comme l'esclavage des populations noires, l'extermination des indiens d'Amérique du nord ou d'autres crimes contre l'humanité, parfois très récents, dont l'histoire de celle-ci est ponctuée. Faut-il pour autant nous interdire de lire l'oeuvre de Louis-Ferdinand Céline ? NON! La protestation actuelle ne peut d'ailleurs que nous inciter à parler davantage de l'oeuvre de ce génie de la littérature afin de la faire découvrir aux jeunes et à tous ceux, adultes, qui n'ont pas encore ouvert un de ses livres, le plus souvent, non pour l'antisémitisme de ses trois pamphlets qu'ils ignorent mais par peur de ne pas être à la hauteur de l'oeuvre, un peu comme pour celle de Marcel Proust. 

 

Ouvrez le "Voyage" pour commencer et dégustez ce qui se fait de mieux en littérature, puis plongez-vous dans "Mort à Crédit", et vous en ressortirez "autrement". Après cela, consultez le "Céline" de Emile Brami, un remarquable ouvrage publié en 2003 par Ecriture. "C'est Céline tel qu'en lui-même, raconté par ceux qui l'ont connu, par ses romans, par ses pamphlets, par ses lettres, par ses lecteurs", est-il indiqué sur la 4ème de couverture. "Un Céline à rebours du temps et des lieux communs, tour à tour génial, pitoyable ou hideux : Dr Destouches et Mr Céline, ange et démon de notre littérature", ajoute Emile Brami. Faites vous votre opinion en allant aux sources, mais de grâce ne vous arrêtez pas aux dires de ces professionnels de la protestation qui eux, par contre, ne laissent aucune oeuvre derrière eux et seront bien vite oubliés.

 

Le cinquantenaire de la mort de Louis-Ferdinand Céline ne sera donc pas célébré officiellement. Encore une fois, Céline et ses admirateurs s'en foutent et remercient vivement le petit clan des protestataires qui a su convaincre le ministre de la Culture. Après tout, cet épiphénomène n'est-il pas révélateur d'une époque qui voit la France dirigée par un homme à des années lumières de la littérature ?  "Leur esprit est lourd, il n'a jamais cessé d'être lourd ... Il y a très peu de légèreté chez l'homme ... l'ambition, la politique le rendent lourd ... Nous verrons peut-être un jour une révolte de l'esprit contre le poids, mais ce n'est n'est pas pour demain ... Ils étaient méchants parce qu'ils étaient lourds, jaloux d'une certaine liberté", aurait conclu Céline. 

 

Le Tribun en colère

Partager cet article

Repost 0
Le Tribun en Colère - dans société
commenter cet article

commentaires

bontulipe-noire.over-blog.com 24/06/2011 14:03


les protestataires seront depuis longtemps oubliés que l,on parlera toujours de cher Céline ; amitiés pierrot


Le Tribun en Colère 24/06/2011 18:12



Entièrement d'accord avec vous! D'autant plus que ces protestataires sont 'lourds" comme aurait ajouté Céline. Ayons une pensée pour Louis-Ferdinand et disons lui merci pour ces mots ... ceux des
protestataires ne sont que futilités. Amicalement, le Tribun. 



jules 27/03/2011 14:34


Dr Destouches & Mr Céline:
http://www.dailymotion.com/video/xhrcgm_louis-ferdinand-celine_music


Le Tribun en Colère 27/03/2011 19:01



Et alors Jules ? 



Pooky 30/01/2011 17:13


je veux bien célébrer l'oeuvre, moins l'anniversaire de sa disparition, ça je m'en fous en fait.


Le Tribun en Colère 30/01/2011 17:50



Et vous avez tout à fait raison Pooky. C'est bien pour cela que Céline en rit encore de cet "épiphénomène" grotesque.



Présentation

  • : Le blog de le-tribun-en-colere.over-blog.com
  • : Dire tout haut ce que chacun pense en silence! "Qu'est-ce qu'un homme révolté ? Un homme qui dit non" - Albert Camus
  • Contact

Recherche

Liens