Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 août 2012 4 30 /08 /août /2012 18:50

Not Easy Day, "pas un jour facile", tel est le titre de l'ouvrage rédigé par l'un des anciens du commando des NAVY Seals qui a exécuté Oussama Ben Laden le 1er mai 2011. Deuxième membre de ce commando des forces spéciales de la Marine américaine à pénétrer dans la pièce où se trouvait alors le chef d'Al-Qaïda, cet homme de 36 ans, sous le pseudonyme de Mark Owen, mais dont l'identité a déjà été révélée par la chaîne américaine Fox News, y raconte, minute par minute, cette mission. Et le problème est que sa version diffère "sensiblement" de la version officielle. On y découvre en effet que Ben Laden n'aurait pas été armé, comme l'a prétendu le Pentagone, et qu'il aurait été tout simplement exécuté par le commando. C'est fou cette capacité qu'ont les gouvernements américains, républicains comme démocrates, à maquiller la réalité. C'est beau la démocratie. 

 

"Nous étions à moins de cinq marches du sommet quand j'ai entendu les tirs d'un silencieux : BOP, BOP. Depuis ma position, je ne pouvais dire si les balles avaient touché la cible ou non", écrit-il. Quand il entre ensuite dans la pièce avec d'autres membres du commando, Oussama Ben Laden gît à terre, mourant. Avec un autre soldat, il pointe alors sa visée laser sur la poitrine de Ben Laden et tire plusieurs coups. On apprend également qu'une fois la mission achevée, tous les membres du commando ont du se serrer dans un seul hélicoptère, le second appareil ayant été endommagé lors de l'assaut, certains s'étant assis sur le cadavre de Ben Laden. Voilà à peu près tout ce que contient ce livre qui semble pourtant avoir causé une diarrhée à une brochette de galonnés du Pentagone et de la CIA. On ne s'imagine pas comme ces gens sont sensibles et ne ressemblent pas vraiment à l'image qu'on leur donne généralement dans les films hollywoodiens qui traitent de ces sujets. 

 

Décidément, même les livres sensés révéler des faits que l'on nous aurait caché à propos d'affaires extrêmement sensibles n'ont plus la saveur de ceux d'antan. Comment ne pas repenser à Philip Agee, cet officier de renseignement de la CIA qui, en 1976, révéla dans Journal d'un agent secret : dix ans dans la CIA le fonctionnement intime de la tristement célèbre "Compagnie" et de ses réseaux d'influences et de complicités. A cette époque, la CIA avait tout fait pour que le bouquin ne sorte pas. Ce coup-ci, avec l'ouvrage de Mark Owen, il semble qu'elle, tout comme le Pentagone, n'était même pas au courant de la parution de l'ouvrage. Y'a pas à dire, ils sont vraiment efficaces au sein de la CIA, du moins de cette CIA que les producteurs hollywoodiens fantasment à longueur de films depuis des décennies. Mais dans la réalité, il semble bien que les résultats ne soient pas à la hauteur de la réputation de cette soixantenaire vieillissante.

 

Alors finalement, que nous apprend ce soi-disant "livre révélations" ? Que Oussama Ben Laden a été abattu par des hommes dont c'était la mission ? Mais quelle révélation!!! Et que la CIA est une menteuse puisqu'elle ne dit pas la vérité, ou si peu souvent, tout comme le Pentagone d'ailleurs ? Mais mentir n'est-ce pas la seule règle qui vaille dans cette "Compagnie" dont l'histoire est jalonnée de coups fourrés ? N'y a-t-on pas pour habitude de fomenter des coups d'Etat, d'éliminer des opposants élus démocratiquement, voire de torturer des personnes estampillés "terroriste" ? Pas étonnant dans ces conditions que le mensonge soit une nécessité pour la CIA. Pas très reluisant tout cela M'sieur Obama pour la plus grande démocratie du monde, d'autant plus que c'est cette même démocratie qui a engendré Oussama Ben Laden! 

 

Le Tribun en colère

Partager cet article

Repost 0
Le Tribun en Colère - dans International
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de le-tribun-en-colere.over-blog.com
  • : Dire tout haut ce que chacun pense en silence! "Qu'est-ce qu'un homme révolté ? Un homme qui dit non" - Albert Camus
  • Contact

Recherche

Liens