Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 mars 2013 2 26 /03 /mars /2013 21:01

Pauvres petites bêtes! Qu'un juge d'instruction, en l'occurrence Jean-Michel Gentil, compétent, lui, décide de mettre en examen leur maître, l'ex-président de la République Nicolas Sarkozy pour abus de faiblesse sur Liliane Bettencourt, la vieille dame à milliards, et voilà les deux roquets, l'ex-conseiller "très" spécial et le maire de la ville la plus endettée de France, Levallois Perret, figures emblématiques d'un chenil bien plus important collectionnant cadors et corniauds, qui se mettent à aboyer comme pris d'une folie soudaine. C'est que ça vous mordraient ces insignifiantes petites bêtes une fois hystérisées! Ah mais, faut pas toucher à leur maître. Attention chiens méchants!

 

Selon le premier de ces roquets, "aucun homme sensé dans ce pays ne peut penser un instant que Nicolas Sarkosy s'est livré sur cette vieille dame richissime à un abus de faiblesse. C'est absolument grostesque". Mais n'est-ce pas plutôt ce roquet plumitif qui est grotesque. Il n'est pas certain en effet que si l'on effectuait un sondage sérieux auprès des Français, une majorité d'entre eux pencherait pour l'innocence de l'ancien président de la République. Jacques Chirac, l'homme qui a tout oublié, y compris à propos de la mort de Robert Boulin, lui aussi était blanc comme neige. On connait la suite! Et encore son statut de vieillard lui a-t-il permis de pas être malmené davantage par la justice. 

 

Evoquant la décision du juge Gentil, le roquet prosateur déclare : "Je trouve qu'il a déshonoré un homme, il a déshonoré les institutions, il a aussi déshonoré la justice". Là, l'inconditionnel de l'ex-président est dans son rôle classique de défenseur, à la fois du président retoqué par une majorité de Français - ne l'en déplaise, mais c'est la vérité - et des institutions. Le roquet conseiller spécial va plus loin en accusant le juge Gentil de "détruire, salir, abaisser la République". Tout cela à la fois, ce n'est pas rien. Il est vrai que "sa" République n'est pas forcément la vôtre cher lecteur. Mais il adore la défendre, en s'énervant, en vociférant, le tout ponctué d'une toux nerveuse. Que tout cela n'est pas joli joli de voir ce roquet guidé par son seul rinencéphale, son cerveau reptilien, au détriment de son néocortex. 

 

Mais le roquet pisseur de discours présidentiels qui ne passeront pas à la postérité, si l'on en juge par la qualité de leur contenu, est coutumier du fait. Il a l'énervement facile et s'emporte en un rien de temps. L'origine en serait-elle ces trois échecs successifs à l'ENA ? Cela n'a pas dû s'améliorer par la suite quand par deux fois on lui a refusé, avec raison, de lui offrir la présidence d'EDF dont il rêvait, lui, l'homme du peuple. Ce fut l'occasion de nouvelles colères, surtout la première fois, qu'une campagne présidentielle puis un poste de conseiller spécial vinrent néanmoins atténuer. Mais à présent, le roquet n'est plus qu'un simple député, sans grand talent. Quant à sa plume, faisons le pari qu'elle n'accouchera jamais d'un chef d'oeuvre. Il ne lui reste donc plus qu'à aboyer, histoire de se faire entendre. C'est triste ... et ce n'est que le début de la fin!

 

Le Tribun en colère

Partager cet article

Repost 0
Le Tribun en Colère - dans justice
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de le-tribun-en-colere.over-blog.com
  • : Dire tout haut ce que chacun pense en silence! "Qu'est-ce qu'un homme révolté ? Un homme qui dit non" - Albert Camus
  • Contact

Recherche

Liens