Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
31 janvier 2013 4 31 /01 /janvier /2013 18:30

Que n'a-t-on entendu et lu quand François Hollande a envoyé l'armée française au Mali afin d'empêcher les enturbannés islamistes, qui polluaient le nord de ce pays depuis de longs mois, de descendre plus au sud et de finir par prendre la capitale Bamako. Beaucoup de ces analystes de salon, comme il en existe hélas beaucoup trop, avaient annoncé d'une voix docte l'enlisement des militaires français. A les entendre, c'était inévitable! Pour ces habitués de la masturbation verbeuse matinale sur nos radios préférées - n'est-ce pas plutôt des radios qui confortent notre quotidien routinier - la guerre allait durer de longs mois, voire des années. Mais aujourd'hui, alors que les soldats français soutenus notamment par des militaires maliens remontent vers le nord du Mali à une allure qui frôle l'insolence, les mêmes petits analystes, un peu lâchement il est vrai, semble avoir oublié ce qu'ils disaient et écrivaient il y a encore à peine une semaine. Les plus têtus d'ailleurs tentent de nous refaire le même coup en nous indiquant qu'au nord de Kidal, se trouvent des terrains montagneux propices à la guérilla. Et les voilà repartis dans leur meilleur rôle, celui d'oiseau de mauvais augure. Décidément, ces journaleux de service sont-ils là pour saper le moral des Français, parce que finalement, quand ça se passe trop bien, ils n'ont plus grand chose à dire ? 

 

Donc il y a des montagnes au nord de Kidal. Et qui dit montagnes pensent aussitôt Afghanistan, guérillas incessantes, embuscades à répétition ... l'enfer que ces fameux islamistes promettent à nos militaires s'ils tentaient d'y pénétrer. Evidemment, ces analystes à deux balles n'ont jamais vu ces montagnes, si ce n'est en photos, et encore, trop occupés qu'ils sont dans les grandes capitales à mener leur vie privilégiée d'analyste, de colloques en congrès, et de congrès en séminaires, voire symposium. Eh oui, ça parle, ça parle beaucoup, pendant que nos militaires, eux, agissent sur le terrain. Rien n'a changé finalement. Il y a toujours ceux qui soi disant savent et le disent, et ceux qui font, "pour de vrai", dans la discrétion. Donc les islamistes attendraient nos militaires dans la montagne. Il faut reconnaître que depuis quelques jours, ces enturbannés se distinguent dans la course à pied. On peut donc comprendre qu'ils prennent un peu de repos dans ce massif montagneux. Pourtant, on nous avait persuadé qu'ils étaient de "terribles combattants". Ah certes, ils semblent qu'ils soient très forts pour violer des femmes sans défense ou amputer des mains et des pieds d'hypothétiques accusés. Mais ces atrocités, n'importe quelle ordure est capable de les commettre. Alors que combattre à armes égales, face à un soldat, c'est en effet autre chose. Là, ça nécessite du courage et des couilles ce dont ces "coureurs islamistes" semblent dépourvus.

 

On en vient à se dire que la France et ses alliés occidentaux auraient dû intervenir bien plus tôt contre ces hordes de lâches qui ne sont en fait qu'une bande de minables racailles vivant de rapines, de vols, d'enlèvements, de crimes et de trafics divers et variés. On ne peut s'empêcher de les comparer aux Clanton dans Réglement de compte à OK Corral, cette famille de délinquants qui, maniant la violence et suscitant la peur de la population, mettent la main sur une petite ville et y imposent leur loi. Et la population de ne plus oser rien dire, pétrifiée qu'elle est face à ces soi disant méchants. Jusqu'au jour où une poignée d'hommes courageux, qui ne l'entendent pas de la sorte, règle leurs comptes aux Clanton et à leurs amis. Tout le monde s'aperçoit alors que cette famille de soi disant "durs", n'était en fait qu'une bande de lâches. Les islamistes qui ont osé souiller le Mali pendant de trop longs mois ne "volent" pas plus haut que les Clanton. Ils font peur, ils jouent aux "durs". Mais dès qu'ils sont confrontés à des gens qui n'ont que faire des balivernes qu'ils prêchent, ils n'ont pour unique solution que de détaler comme de vulgaires lapins! Ah ils sont beaux ces hommes ... lâches jusqu'au bout des ongles! Raison de plus pour ne pas leur laisser le moindre moment de tranquillité pour souffler mais de leur écraser la gueule définitivement comme ils le méritent. 

 

Le Tribun en colère

Partager cet article

Repost 0
Le Tribun en Colère - dans International
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de le-tribun-en-colere.over-blog.com
  • : Dire tout haut ce que chacun pense en silence! "Qu'est-ce qu'un homme révolté ? Un homme qui dit non" - Albert Camus
  • Contact

Recherche

Liens