Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 avril 2013 3 03 /04 /avril /2013 12:00

Et voilà qu'en pleine crise économique grave, on propose aux Français de jouer à nouveau pour la énième fois au traditionnel "savaient ou savaient pas", ou plutôt d'assister à cette nouvelle partie. La règle est simple. D'un côté les socialistes, du moins les "chefs" et non la masse des adhérents qui, eux, font office de décor populaire et sont les "petites mains" si utiles et indispensables pour le fonctionnement de cette grosse machine que constitue un parti politique. De l'autre, l'opposition, et principalement l'UMP avec ses "ténors" comme on dit. Et pendant que les uns vont affirmer haut et fort que François Hollande et Jean-Marc Ayrault ne savaient rien à propos du fameux compte en Suisse de Cahuzac, les autres ne cesseront de supposer le contraire, allant même jusqu'à demander la démission du gouvernement. Et les Français dans tout cela ? Ils devront se contenter des miettes que les médias voudront bien leur "jeter" à l'occasion des JT et des flashs infos. En un mot : ils continueront d'être pris pour des cons. Mais cela ne dure-t-il pas depuis de nombreuses décennies ? En fait, nous citoyens français ne serions-nous que des cons par tradition ? Réfléchissez-y en votre âme et conscience. 

 

Car ce qu'on appelle l'affaire Cahuzac n'est en réalité qu'une "banale" fraude fiscale dans ce milieu qu'est celui des nantis. En effet, cet homme politique, ex-ministre du budget, possèderait 600 000 euros sur un compte à l'étranger. Or en France, le montant de la fraude fiscale serait estimée entre 60 et 80 milliards d'euros. Ce qui signifie que des Cahuzac, il y en a beaucoup, du moins à l'intérieur de ce petit monde des nantis, nantis parmi lesquels nombreux sont ceux qui sont "installés à vie" dans la politique. Alors certes, Cahuzac est une fripouille de plus, comme la politique sait en déféquer année après année, une fripouille qui "puait" le fric avant même d'arriver à Bercy, avec l'image d'un cardiologue fondateur d'une clinique de chirurgie esthétique, qui plus est "flirtant" avec les laboratoires pharmaceutiques. Mais ne pouvait-on pas, dès l'émergence de cette affaire, avant d'en arriver au "choc" d'hier, réaliser en laboratoire une analyse du spectre de la voix figurant sur l'enregistrement évoquant l'existence d'un compte en Suisse afin de comparer ce spectre à celui de la voix de Jérôme Cahuzac  (comme cela a été fait par la suite) ? Cela aurait évité ces mois de tergiversations durant lesquels l'équipe de Médiapart et Edwy Plenel, auxquels il faut rendre hommage pour leur professionnalisme, ont été tant critiqués par l'ensemble de la classe politique et si peu suivis par le reste des médias. 

 

La fripouille sera donc jugée, un jour peut être. Souvenons-nous en effet que les exemples ne manquent pas d'hommes politiques ayant commis des faits condamnables et qui, pourtant, sont passés au travers des mailles du filet de la justice, voire n'ont pas effectué leur peine de prison ferme en raison de leur grand âge ... quelle rigolade! Mais au-delà de cette lamantable affaire, une de plus, ne devrions-nous pas, nous citoyens français, nous poser la question de savoir pourquoi acceptons-nous d'être dirigés par des hommes et des femmes politiques qui, pour l'essentiel d'entre eux, sont des nantis ? Comment pouvons-nous encore accepter par exemple qu'un député très médiatique, accessoirement maire d'une ville moyenne, devenu entre temps président de son parti politique - là encore dans des conditions douteuses - tire l'essentiel de ses revenus "bien gras" de sa profession d'avocat d'affaires ? De plus en plus nombreux sont les citoyens à protester dans ce pays. Mais ne serait-il pas grand temps de procéder à un grand nettoyage républicain ? François Hollande, dans son intervention télévisée rapide de ce jour, a parlé d'outrage à la République à propos de l'affaire Cahuzac. Mais qu'attend-t-il pour "nettoyer" cette soi disant maison du peuple qu'est l'Assemblée Nationale ? A commencer par en interdire l'accès à tous ces nantis dont certains revenus ne sentent pas la rose. Chiche!

 

Le Tribun en colère

Partager cet article

Repost 0
Le Tribun en Colère - dans Politique
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de le-tribun-en-colere.over-blog.com
  • : Dire tout haut ce que chacun pense en silence! "Qu'est-ce qu'un homme révolté ? Un homme qui dit non" - Albert Camus
  • Contact

Recherche

Liens