Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 octobre 2012 5 12 /10 /octobre /2012 00:00

BFMTV, vous connaissez ? Ce robinet à infos qui fait tout sauf du journalisme. Cela ressemble davantage à un lavement, sans doute celui des cerveaux, effectué quotidiennement par des présentateurs sans saveur et des présentatrices parfois au bord de l'hystérie et qui ne savent que répéter, comme pour s'en convaincre, "priorité à l'info". Au lendemain de la réelection, dans un fauteuil, de Hugo Chavez, une tête d'oeuf à bretelles, sortie tout droit du Wall Street des années 80 et dont le boulot est, semble-t-il, d'analyser l'actualité internationale sur BFMTV, a reconnu que ce président, tant critiqué par les néo-libéraux de toute la planète, avait beaucoup fait pour son pays en matière d'éducation et de santé. Oui mais voilà, la médaille a un revers selon le même analyste puisque le président Hugo Chavez entrave visiblement, et avec quel brio - le Tribun l'en félicite - la liberté de toute cette caste économique et financière dont le seul objectif est de pouvoir faire du fric sur le dos du peuple venezuelien. Alors bien sûr, ils font la gueule, la même que la tête d'oeuf à bretelles de BFMTV. 

 

Serait-ce un crime de vouloir donner une éducation à son peuple et le préserver de la faim et de la maladie, même si c'est au détriment d'une poignée de nantis ? Danton ne disait-il pas qu'après le pain, le premier besoin du peuple est l'éducation ? Mais il est vrai que les financiers ont d'autres références que Danton, eux qui ne voient dans chaque pays qu'un coffre fort à piller, sans se soucier le moins du monde de sa population, de son état de santé et de son niveau d'éducation. Ce qu'ont fait les Venezueliens dimanche dernier, n'est-ce pas ce que nous, Français, ne savons plus faire, à savoir résister au rouleau compresseur des puissants ? Evidemment, la situation de ces deux pays n'est pas comparable, puisque si le Venezuela est assis sur de gigantesques réserves de pétrole qui en font le numéro un mondial, la France, elle, est assise sur une dette tout aussi gigantesque, qui en fait un pays passablement délabré. 

 

Est-ce pour autant qu'il faut accepter de se faire "plumer" systématiquement, en perdant jour après jour tous les droits les plus élémentaires que nos ancêtres avaient acquis, souvent par la force ? L'enculage généralisé des Français, et plus généralement de la population de nombreux pays à la surface de la planète, est-il le seul programme acceptable aujourd'hui, qu'il soit appliqué par la gauche après l'avoir été par la droite ? La réélection d'Hugo Chavez devrait en faire réfléchir plus d'un, à commencer par nous tous les Français. Allons-nous somnoler encore longtemps, sans broncher, tout accepter y compris l'inacceptable même s'il est désormais emballé dans des discours de gauche qui semble n'en avoir que l'appelation ? Alors certes, le président du Venezuela n'est pas un tendre. Mais faut-il l'être face à la racaille financière qui s'est accaparé le monde ? Reste à savoir si l'intérêt de tout un peuple ne vaut pas mieux que les privilèges d'un petit nombre.

 

On comprend dès lors pourquoi Jean-François Copé, dès qu'il cherche à stigmatiser les idées de Jean-Luc Mélenchon, rappelle, et avec quel effroi, que celui-ci soutient Hugo Chavez. Et alors monsieur Copé, qu'y a-t-il de mal à soutenir un homme qui privilégie l'éducation et la santé du plus grand nombre au détriment des privilèges de quelques-uns qui ressemblent à vos amis ? Une chose est sûre, l'histoire jugera. Et que retiendra-t-elle du président Chavez ? A n'en pas douter, beaucoup de critiques de la part de ceux qui, comme vous monsieur Copé, n'ont pas pour priorité le bien être du peuple mais de ceux qui financent leurs actions politiques. Mais restera, ne vous en déplaise, les avancées accomplies en faveur du peuple venezuelien. Et de vous monsieur Copé, que retiendra l'histoire ? Il est permis de penser qu'un pain au chocolat lâché au détour d'un discours ne suffira pas à vous éviter les poubelles de l'histoire, histoire dans laquelle vous n'êtes finalement qu'une anecdote que le temps finira par effacer. 

 

Le Tribun en colère

Partager cet article

Repost 0
Le Tribun en Colère - dans International
commenter cet article

commentaires

france Salzone 12/10/2012 21:02

Tiens, cela fait un bout de temps que je n'avais pas consulté vos "colères" ! ah, on se rend compte que hollande et tutti quanti font partie de la gauche caviar bien pensante et que c'est à
quelques mesurettes près du pareil au même ? allez-vous convaincre le peuple socialiste, je ne pense pas, mais sait-on jamais ...........
quant à CHAVEZ, je vais relire l'article à son propos sur le monde diplomatique......... l'analyse me paraît plus nuancée que la vôtre.........il est vrai qu'on ne peut pas comparer un article de 2
pages et une colère en 4 paragraphes........ mais j'aime bien vos coups de gueule !

Le Tribun en Colère 13/10/2012 02:08



Bonjour 


et merci France. 


Je peux écrire un article de 2 pages sur Chavez, sans problème. Mais là, en effet, ce ne sont que de petits coups de gueule ... que je ne vois guère dans la presse, hélas, y compris celle qui se
qualifie de gauche. 


Triste époque! Mais justement, il y a beaucoup à faire et je ne manque pas d'enthousiasme


Bonne nuit


Le Tribun



Présentation

  • : Le blog de le-tribun-en-colere.over-blog.com
  • : Dire tout haut ce que chacun pense en silence! "Qu'est-ce qu'un homme révolté ? Un homme qui dit non" - Albert Camus
  • Contact

Recherche

Liens