Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 septembre 2012 7 09 /09 /septembre /2012 15:31

Diffusé il y a quelques jours sur Arte, le documentaire de Jérôme Fritel et Marc Roche sur Goldman Sachs, la banque qui soi-disant dirige le monde en plaçant ses hommes au sein de toutes les plus hautes institutions, est un "produit médiatique" joliment ficelé, avec tous les ingrédients qu'il faut en pareil cas pour faire saliver le téléspectateur, à l'image de cette première image d'une "tour anonyme", filmée dans le brouillard de Manhattan, qui abrite tant de secrets inavouables. Une théâtralisation qui n'en donne que plus de force aux propos qui suivent. Sans aucun doute, l'enquête présentée qui montre avec brio les "manipulations" de cette banque, que ce soit lors de la crise de 2008 ou à l'occasion du maquillage des comptes de la Grèce afin de favoriser l'entrée de ce pays dans l'Union européenne en 2001, est un document à charge contre certaines pratiques de Goldman Sachs. Pire encore, le téléspectateur ne peut qu'être effaré quand il découvre comment cette banque d'affaires a honteusement spéculé le 11 septembre, semblant profiter habilement de l'effondrement des tours! 

 

Pour autant, aussi ignobles soient les pratiques de Goldman Sachs si l'on en juge par les témoignages présentés dans ce documentaire, du moins pour tout citoyen ayant conservé un soupçon de morale, sont-elles propres à cette banque comme on le laisse supposer au fil des images ? Cette banque serait-elle responsable de tous les maux de la finance mondiale ? Curieusement, ce documentaire n'ose pas franchir le pas, tout comme il n'ose pas dire que Barak Obama est, lui aussi, un homme de Goldman Sachs, même si celui-ci a toujours été assez habile publiquement, avec l'appui des médias, pour faire croire qu'il avait "tiré l'oreille" ou allait le faire, à tous les grands banquiers de Wall Street. Ce documentaire se contente donc de nous montrer un vilain petit canard, Goldman Sachs, ses auteurs taisant pudiquement les activités tout aussi condamnables des autres banques américaines et étrangères. Est-il raisonnable de faire croire au public que Goldman Sachs serait la seule banque d'affaires à maquiller des comptes, alors qu'il s'agit d'une pratique extrêmement courante dans ce milieu feutré de la finance internationale ? Et quid du blanchiment de l'argent provenant des trafics les plus ignobles comme celui de la drogue ? N'est-ce pas là encore une pratique quotidienne du secteur bancaire ? 

 

Le documentaire de Jérôme Fritel et Marc Roche sur Goldman Sachs est un excellent documentaire, personne ne le contestera. Cela dit, comme tous les documentaires de ce type, il présente un défaut majeur, celui de ne montrer que le sommet de l'iceberg qui, certes contentera le téléspectateur lambda, mais laissera sur sa faim celui qui souhaite en savoir plus au risque de découvrir que la vérité est encore plus sordide que celle décrite. Ce dernier ne peut donc que ressortir frustré quand arrive le générique de fin, un peu comme si il n'avait eu droit qu'à des préliminaires. D'où un certain ras-le-bol des téléspectateurs qui estimeront alors que Goldman Sachs n'est après tout qu'un scandale de plus dans un monde qui en regorge. Certes, ils auront appris des choses, mais à quoi bon, puisque rien ne changera dans la réalité. Arrogantes, les banques, Goldman Sachs en tête, vont en effet poursuivre leurs "activités" sans être inquiétées le moins du monde. Alors à quoi bon réaliser des documentaires comme celui de Jérôme Fritel et Marc Roche, aussi remarquables soient-ils ? Sans doute pour se donner l'illusion d'être une démocratie dans laquelle il est permis de tout dénoncer ... mais jusqu'à un certain point. L'hypocrisie n'est-elle pas de rigueur ? 

 

Le Tribun en colère

Partager cet article

Repost 0
Le Tribun en Colère - dans Economie-Finance
commenter cet article

commentaires

Marc Piel 14/09/2012 18:10

Mais ne faites-vous pas exactement la même chose que le documentaire?
Vous posez des questions, mais sans jamais donner des réponses!

Le Tribun en Colère 15/09/2012 11:08



Bonjour


et merci pour ce commentaire. 


En effet, je pose des questions que le documentaire ne pose pas. En revanche, lui ne donne qu'une réponse : Goldman Sachs est le seul vilain petit canard. Mes questions ne sont là que pour
essayer, fort modestement, de pousser ma poignée de lecteurs à réfléchir sur les produits bien formatés que leur sert la télévision, c'est tout. 


Bonne journée et au plaisir


Le Tribun


 


P.S : http://tempsreel.nouvelobs.com/economie/20120916.REU6038/jpmorgan-serait-vise-par-une-enquete-sur-le-blanchiment-d-argent.html


Preuve que Goldman Sachs n'est pas la seule fripouille bancaire, non ?



Présentation

  • : Le blog de le-tribun-en-colere.over-blog.com
  • : Dire tout haut ce que chacun pense en silence! "Qu'est-ce qu'un homme révolté ? Un homme qui dit non" - Albert Camus
  • Contact

Recherche

Liens