Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 août 2012 7 26 /08 /août /2012 17:12

Il y a un peu plus de dix ans, le 12 avril 2002, un coup d'Etat était organisé contre le président Hugo Chavez avec en particulier l'appui de la trop célèbre CIA (Central Intelligence Agency). La presse américaine, dont les non moins célèbres Washington Post et New York Times, annonça aussitôt que le président vénézuélien avait démissionné sous la pression populaire, ce qui était entièrement faux. La preuve : moins de 48 heures plus tard et suite à un puissant mouvement populaire qui reçu le soutien d'une partie de l'armée du Venezuela, Hugo Chavez était rétabli dans ses fonctions. Ah que ne feriez-vous pas messieurs les yankees pour préserver votre mode de vie dispendieux et qui mène la planète à sa perte!

 

Hier, une explosion s'est produite dans la principale raffinerie de ce pays, celle d'Amuay, localisée dans l'Etat de Falcon, au Nord-Ouest du Venezuela, causant une quarantaine de morts et plus de 80 blessés. Aussitôt, la vétusté des installations a été invoquée, évidemment, même si personne n'est encore à même d'expliquer cette catastrophe. Seule certitude, les principaux acteurs de cette industrie aux pratiques pour le moins parfois contestables et douteuses qu'est celle du pétrole, des acteurs qui s'étaient fait botter le cul par Hugo Chavez, quand celui-ci avait fait passer Petroleos de Venezuela S.A. (PDVSA) sous le contrôle de l'Etat, doivent, secrètement, se satisfaire de cette explosion. Reste à savoir si cette dernière n'a pas comme un parfum de CIA, histoire de déstabiliser un peu plus le "vilain" Chavez, celui qui empêche notamment les "bons pétroliers" de se gaver des bénéfices du pétrole vénézuélien. 

 

Mais tout ceci n'est sans doute qu'un fantasme de plus pour amateurs de théorie du complot, n'est-ce pas ? Comme chacun sait, la CIA est une institution qui respecte scrupuleusement le droit de chaque pays ... à partir du moment où chacun de ces pays accepte de se plier à cette démocratie si particulière que sont les Etats-Unis. Dans ce contexte, une explosion qui se produit dans la principale raffinerie du Venezuela ne peut que troubler tous ceux qui savent jusqu'où les Etats-Unis sont capables d'aller pour défendre ce droit qu'ils se sont arrogés depuis longtemps de piller la planète à leur profit. Décidément, après l'Irak et l'Afghanistan, l'aigle américain se cherche une nouvelle proie. Dans le collimateur, l'Iran ... et son pétrole, certes, mais aussi le Venezuela et ... son pétrole. Ah pétrole, quand tu nous tiens! Mais là encore, nous fantasmons, c'est certain!

 

Le Tribun en colère

Partager cet article

Repost 0
Le Tribun en Colère - dans International
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de le-tribun-en-colere.over-blog.com
  • : Dire tout haut ce que chacun pense en silence! "Qu'est-ce qu'un homme révolté ? Un homme qui dit non" - Albert Camus
  • Contact

Recherche

Liens