Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
31 décembre 2012 1 31 /12 /décembre /2012 13:29

Décidément, la "Grande Famille du Cinéma français" (quelle bonne blague!!!) semble agitée de spasmes en cette fin d'année. D'abord, il y a eu le départ pour la Belgique de Gérard Depardieu, suivi aussitôt de la partie de ping pong, oh combien désopilante, entre ceux qui l'approuvent et les autres qui ne digèrent toujours pas son "exil fiscal", tout ce petit monde de nantis profitant néanmoins de cet "événement" pour faire parler d'eux. Car n'est-ce pas cela le plus important dans ce "monde du paraître" auquel se résume le cinéma : faire parler de soi, s'exhiber à n'importe quel prix ? A présent, c'est la tribune du producteur et distributeur, Vincent Maraval, publiée dans Le Monde du 28 décembre et intitulée "Les acteurs français sont trop payés", qui semble provoquer des poussées de boutons chez certains. A ce rythme, la cérémonie des César, en février prochain, ne risque-t-elle pas de se transformer en pugilat ? C'est peu probable, lâcheté oblige. En effet, la "Grande famille du Cinéma français" sait jouer le jeu quand il s'agit de protéger ses privilèges exorbitants. 

 

Certes, le titre de cette tribune de Vincent Maraval aurait pu être différent, TOUS les acteurs français n'étant pas trop payés, loin s'en faut. Cela dit, à la lecture de cette tribune, on comprend aisément que Vincent Maraval parle de cette "caste" d'acteurs français, toujours les mêmes, à savoir une cinquantaine d'entre eux, que l'on retrouve invariablement, de façon cyclique, sur toutes les télévisions, les radios et dans les magazines et les quotidiens, dès qu'ils sont à l'affiche d'un film. Et que leur reproche ce producteur distributeur ? De toucher des cachets mirifiques dont les montants plombent le coût des productions. Ne serait-ce pas vrai, du moins en partie ? Vincent Maraval ajoute que ces vedettes de cinéma doivent leur rémunération non pas à leur qualité réelle mais avant tout à leur valeur télévisuelle. Mais n'est-ce pas, là encore, la vérité au regard des nombreuses "merdes cinématographiques", produites chaque année, dont l'affiche est occupée de plus en plus par des humoristes en mal d'humour. Parler de talent à leur propos c'est déjà faire de l'humour. 

 

Selon Vincent Maraval, le système de financement du cinéma français, dont la mission est de "protéger l'exception culturelle" - la trop fameuse - profiterait en fait à "une minorité de parvenus riches de l'argent public". Quel pavé jeté dans la mare n'est-ce pas ? Mais comment ne pas faire sien ce constat de Vincent Maraval, même s'il s'agit de ne pas tomber dans la caricature en affirmant que tous les acteurs français sont des nantis. Il est vrai que la majorité d'entre eux est payée moins de 1 000 euros par jour (on va les plaindre) a cru devoir préciser un acteur réalisateur suite à la tribune de Vincent Maraval. Aussi la proposition de celui-ci de limiter à 400 000 euros le montant du cachet d'un acteur paraît-elle tout à fait justifiée quand on apprend comment se "gavent" certains acteurs comme Dany Boon qui aurait touché aux dires du producteur quelque 3,5 millions d'euros pour la comédie Un plan parfait, de Pascal Chaumeil, et un million d'euros pour une "prestation minutée" dans Astérix et Obélix : au service de Sa Majesté. Une telle décision risquerait-elle de voir certains des membres de cette "caste" fuir la France ? Il est permis d'en douter, tant le "talent" de la plupart d'entre eux parvient difficilement à franchir les frontières de l'Hexagone. 

 

Vincent Maraval propose aussi que les acteurs français puissent bénéficier d'un intéressement sur le succès des films auxquels ils participent. Une sage décision là encore, qu'il faudrait néanmoins assortir d'une clause indiquant que si le film est un échec, le ou les acteurs ayant les rôles titres et le réalisateur, ne toucheront qu'une partie de leur cachet prévu initialement. Il est tout de même scandaleux de voir d'aussi piteux acteurs que Kad Merad et Olivier Baroux toucher des rémunérations bien trop élevées pour avoir joué dans Qui a re-tué Pamela Rose, un "film" (eh oui, on appelle cela du cinéma!) digne de figurer parmi les plus beaux navets du cinéma français, magistral échec de cette fin d'année 2012, qui a pourtant bénéficié d'un matraquage médiatique, notamment de la part de France 2. Se dire que ces deux mauvais rigolos ont été payés grassement pour cela (chier de la m....) est une insulte à cette majorité de Français qui gagnent environ 1 500 euros par mois. A ce niveau de nullité, cet art que devrait être le cinéma tourne à l'escroquerie. 

 

Alors oui, le système de financement du cinéma français a permis et permet encore, plus difficilement il est vrai, de monter des films d'auteur. C'est la justification que l'on ressert en permanence à ce cher public pour lui faire avaler la pillule, notamment du côté du ministère de la Culture et de la Communication. Cela dit, ce si bon système, tant vanté par cette "Grande Famille du Cinéma français", et pour cause puisqu'il permet à sa caste dominante de bouffer indécemment au point de s'en faire péter le ventre, qu'a-t-il produit comme chefs d'oeuvre cette année 2012 ? Avouons que dans l'ensemble, c'est assez médiocre. "Passable" dirait un maître d'école ou encore "peu mieux faire", surtout au regard des montagnes de fric claquées. Après tout, le cinéma n'est-il pas avant tout une histoire de talent. Or c'est sans doute ce qui manque le plus aujourd'hui, le talent, et pas qu'au cinéma, hélas. Et de grâce, arrêtons de bâtir, ou de re-bâtir, le cinéma que la France mérite sur de pitoyables produits d'humour "vus à la télé"!

 

Le Tribun en colère

Partager cet article

Repost 0
Le Tribun en Colère - dans Cinéma
commenter cet article

commentaires

Ramsès II 01/01/2013 11:46

C'est une pépite que nous offre le Tribun en ce début d'année 2013.

Bravo, bonne année mon cher Tribun.

Le Tribun en Colère 01/01/2013 13:36



Bonjour


et merci pour la "pépite"!


Bonne année et tous mes voeux de réussite et de bonheur mon cher Ramses!


Le Tribun en colère



Présentation

  • : Le blog de le-tribun-en-colere.over-blog.com
  • : Dire tout haut ce que chacun pense en silence! "Qu'est-ce qu'un homme révolté ? Un homme qui dit non" - Albert Camus
  • Contact

Recherche

Liens