Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 février 2015 2 24 /02 /février /2015 09:15
Comment ne pas se poser la question alors que face à l'obscurantisme et à la violence extrême d'un ramassis de sinistres abrutis qui surfe sur la tendance islamiste du moment, les dirigeants des pays occidentaux ne semblent pas vouloir répondre à la hauteur des crimes dont les images et les témoignages nous parviennent au jour le jour depuis des semaines et des mois. Certes l'Occident bombarde les positions de Daesh, du moins nous l'affirme-t-on, mais à quel rythme et pour quel résultat ? Que tout cela semble balbutié, hésitant, parfois bégayé, comme une sorte d'insupportable routine. Une guerre chapeautée par le principe de précaution où avant de passer à l'action, la vraie, il faut penser à plaire à ceux-ci, à ne pas déplaire à ceux-là, à faire croire que l'on fait la guerre tout en ne la faisant pas vraiment, histoire de ne pas déplaire aux marchands d'armes, que le fric à faire à l'occasion d'un conflit fait évidemment jouir, et de ne pas se fâcher avec les droitdelhommisme, toujours en embuscade dans ces circonstances ? On n'ose imaginer ce qui se serait passé si les Eisenhower, Churchill, Bradley, Montgomery, Patton, pour ne citer qu'eux, avaient pris toutes ces précautions et tergiversé au-delà du supportable quand il fallu décider de frapper durement et massivement l'ennemi de l'époque. La folie humaine atteint parfois un tel niveau dans l'horreur qu'il faut savoir la stopper, avec alors nulle autre préoccupation que de la stopper, qu'importe les moyens utilisés qui doivent être à la hauteur du problème à traiter. Mais encore faut-il pouvoir le faire en l'absence d'hommes de la dimension des grands anciens. Avouons qu'oser l'expression "chef de guerre" à l'égard d'un François Hollande, d'un Nicolas Sarkozy ou de pas mal de leur prédécesseurs, mais aussi d'un Obama, cela prête à sourire, tant tous ces hommes sont avant tout des "dirigeants de salon" qui manquent cruellement de ce qu'avaient naturellement, dans leurs tripes, les Eisenhower, Churchill, Bradley, Montgomery, Patton.
Le Tribun en colère

Partager cet article

Repost 0
Le Tribun en Colère
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de le-tribun-en-colere.over-blog.com
  • : Dire tout haut ce que chacun pense en silence! "Qu'est-ce qu'un homme révolté ? Un homme qui dit non" - Albert Camus
  • Contact

Recherche

Liens